Menu Fermer

Visite officielle du Premier ministre canadien Justin Trudeau en France

Les 16 et 17 avril, le Premier ministre canadien Justin Trudeau se rendait pour la première fois en visite officielle en France. Voulant montrer les liens indéfectibles qui unissent la France et le Canada, il a déclaré ceci lors de son intervention devant l’Assemblée nationale le 17 avril :

« D’une génération à l’autre, les Canadiens et les Français ont toujours su cultiver une amitié capable de s’adapter au changement, capable de relever des défis d’envergure et de résister à l’épreuve du temps.  Un partenariat ancré dans nos valeurs et notre histoire, renforcé par notre ambition commune, résonnera partout dans le monde ».

Le Canada est le premier pays à avoir noué avec la France un partenariat parlementaire, dont l’histoire commune, la langue partagée et la communauté de valeurs constituent le socle.  Néanmoins, c’était la première fois que l’Assemblée nationale donnait l’occasion à un chef de gouvernement du Canada d’exprimer ses ambitions et ses convictions.

Outre le discours dans l’Hémicycle, la visite de Justin Trudeau a permis des échanges fructueux avec le Président Emmanuel Macron, le Premier ministre et entre les ministres des Affaires étrangères, du Commerce international, de l’Environnement et de la Culture des deux pays. Ces discussions ont permis de réaffirmer la force des positions communes en matière de relations internationales, au cœur de la présidence canadienne du G7 et de la présidence française qui suivra.

Ces discussions se sont également conclues par la signature d’un Partenariat franco-canadien pour le climat et l’environnement qui vise à promouvoir et assurer la mise en œuvre rapide de l’Accord de Paris signé en 2015.  En effet, La France et le Canada soutiennent l’objectif de cet Accord de maintenir l’élévation des températures bien en-dessous de 2 degrés Celsius et de poursuivre les efforts pour limiter la hausse à 1,5 degré.

Ce partenariat s’axe sur les neuf priorités suivantes:

  • Réduction des émissions des secteurs du transport terrestre, maritime et aérien
  • Promotion de l’efficacité énergétique
  • Mesure et tarification des émissions de carbone
  • Promotion des enjeux de développement durable dans les instances internationales
  • Intégration du climat dans les actions d’aide au développement
  • Réduction des émissions dans les secteurs des forêts et de l’agriculture
  • Renforcement de la collaboration sur la science et le changement climatique, ainsi que sur la recherche et l’innovation
  • Développement d’une finance verte et de budgets verts
  • Promotion des stratégies d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation basées sur les écosystèmes et la nature

D’autre part, les ministres canadien et français ont signé une initiative visant à faire la promotion de l’expression culturelle, de la diversité et de la langue française dans l’espace numérique.

L’objectif premier est de poursuivre la collaboration entre les deux Etats sur la mise en œuvre des directives opérationnelles de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles sur le numérique.

En outre, il s’agira de promouvoir un dialogue direct et ouvert entre les deux Etats, le secteur privé (notamment les plateformes numériques) et la société civile, sur leurs responsabilités en matière de protection et de promotion de la diversité culturelle dans l’espace numérique.

Enfin, le ministre du Commerce international du Canada, Monsieur François-Philippe Champagne, a eu l’occasion d’échanger longuement avec les membres de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale et de répondre aux nombreuses questions des députés français sur l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’UE (AECG/CETA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *