Menu Fermer

5 mois à crédit

Aujourd’hui, mercredi 1er août, l’humanité a épuisé les ressources de la planète pour 2018.

Le « jour du dépassement » signifie que nous avons utilisé plus d’arbres, d’eau et de sols fertiles que la Terre est en mesure de nous fournir en un an et émis plus de carbone que les océans et les forêts peuvent absorber.

Cette date est la plus précoce jamais enregistrée depuis le lancement du « jour du dépassement » au début des années 1970, où la date retenue était celle du 29 décembre. Jusqu’en 1970, la Terre pouvait fournir plus de ressources et de services tirés de la nature chaque année que ce que l’humanité lui demandait. A partir de cette échéance, l’humanité est entrée chaque année en déficit écologique, creusant sa dette tous les ans vis-à-vis de la nature. Alors qu’il y a 48 ans nous vivions « à crédit » pendant 2 jours, aujourd’hui nous vivons « à crédit » pendant 152 jours.

Ce phénomène est directement imputable à notre mode de vie, toujours plus gourmand en ressources et en énergies fossiles. Nos voitures proviennent des minerais que l’on extrait des profondeurs de la Terre, le papier provient des arbres, les matières plastiques proviennent du pétrole, nos maisons, nos routes et nos villes sont fabriquées grâce aux roches et au sable. Pour fabriquer tous ces biens il faut de l’énergie qui provient aussi de la nature : nous l’extrayons du sol sous forme de pétrole, de gaz ou de charbon principalement.

Comme nous sommes de plus en plus nombreux et que le modèle économique veut que chacun consomme de plus en plus, la planète a de plus en plus de mal à absorber les conséquences de l’activité humaine. A l’heure où 1/3 de la production globale de denrée alimentaires est jeté chaque année, où l’activité humaine produit plus de 10 milliards de kilos de déchets par jour et où plus de 90 millions de voitures sont produites et vendues dans le monde par an, la tendance ne cesse de s’accélérer. 

Puisque nous n’arrêtons pas de boire, de manger, de nous chauffer ou de nous déplacer aujourd’hui, il faudra surexploiter les écosystèmes pendant les 5 prochains mois, mettant à mal la capacité de la Terre à se régénérer. Il nous faudrait aujourd’hui l’équivalent de 1.7 Terre pour répondre aux besoins de la population mondiale.

Le site du « jour du dépassement » (https://www.overshootday.org/ ) présente quelques solutions que nous connaissons déjà tous et qu’il ne reste plus qu’à mettre en œuvre : revoir la façon dont sont pensées les villes, développer et privilégier les énergies vertes, lutter contre le gaspillage alimentaire et la surconsommation de viande, limiter l’expansion démographique…

Le site https://www.footprintcalculator.org/ vous permet de calculer quel est votre jour personnel du dépassement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *