Le Gouvernement se mobilise pour aider les agriculteurs à faire face

En raison de la canicule, plusieurs départements, sont touchés par la sécheresse. Le gouvernement a donc souhaité communiqué à ce sujet.

Bien qu’il s’agisse d’une « sécheresse de surface, et non de profondeur, les réserves hydriques restant à un niveau correct » (S. Travert, AFP, 06/08/2018), le Gouvernement suit avec une très grande attention la situation, qui concerne tant les productions végétales qu’animales, et alors que le secteur agricole a déjà été touché au printemps par une vague d’intempéries.

Plusieurs dispositifs d’aide connus des agriculteurs sont déjà en place au niveau national :

Dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les parcelles touchées par la sécheresse ;

Report du paiement des cotisations sociales auprès des caisses de mutualité sociale agricole (MSA) ;

Mobilisation du régime des calamités agricoles pour les productions éligibles : « on est en train de faire le recensement des informations pour permettre de voir quels types de productions seront éligibles. » (S. Travert, RMC, 07/08/2019) ;

Soutien des cellules d’identification et d’accompagnement des exploitants en difficulté, mises en place cette année dans chaque département.

D’autres mesures sont prévues pour compléter cet arsenal. « Des propositions seront débattues dans le projet de loi de finances pour travailler sur l’épargne de précaution » (ibid.)

L’Union européenne travaille également à des mesures exceptionnelles qui seront précisées en septembre, et qui pourraient notamment permettre de :

Mobiliser les ressources fourragères présentes sur les jachères ;

Augmenter le taux des avances sur les aides PAC versées à la mi-octobre ;

Déroger à certaines obligations du verdissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *