La mer n’est pas une poubelle

Ce 27 septembre, à l’occasion de la journée de la mer il est important de rappeler que la lutte contre la pollution plastique dans les mers et les océans fait partie, aujourd’hui, des six urgences environnementales prioritaires.

Les déche

ODD 14

ts plastiques représentent plus de 85% des déchets dans les mers et océans, dont plus des 3/4 proviennent de sources terrestres.

La France est loin d’être un modèle, si on ne prend que l’exemple de la mer Méditerranée, qui est la mer la plus polluée au monde, avec 95% de déchets qui proviennent de matières plastiques.

Le Ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, a souligné récemment que « l’urgence écologique est un appel à l’urgence d’agir ».

Notre pays cherche à montrer l’exemple en mettant en place à compter de 2020 les directives de la Commission européenne avec la « stratégie plastique », en réduisant la consommation de plastiques à usage unique en interdisant par exemple les pailles, les couverts, les boîtes en plastique…

Il faut garder en tête qu’il y a également une pollution dû aux micros-plastiques qui proviennent des textiles synthétiques, de l’usure des pneus dans l’air ou encore de la dégradation des sacs plastiques en mer et à ce niveau il reste un gros travail à faire.

Ce travail a déjà commencé en éveillant les consciences, par la diminution de l’usage des sacs plastiques, les actions de nettoyage des plages… ou encore en émettant un constat dans une tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *