Menu Fermer

Tarifs des complémentaires santé

Le 18 décembre Emmanuel Macron a reçu les assurances et les mutuelles pour leur demander de contrôler l’augmentation de leurs tarifs pour 2019. Les décisions du gouvernement concernant le reste à charge zéro laissaient craindre une hausse disproportionnée des tarifs.

Aujourd’hui le « reste à charge », c’est-à-dire ce qu’il reste à payer par les assurés eux-mêmes, s’élève à 8 % des dépenses de santé. Toutefois, pour certaines dépenses de santé, cette part est beaucoup plus élevée et peut parfois conduire à des phénomènes de renoncement aux soins.

Cette mesure avait pour objectif d’aboutir à la création un panier de produits «standard» mais qualitatif pour lequel le patient n’aurait eu aucun reste à payer.

Hier les complémentaires santé se sont dit prêtes à geler leurs frais et coopérer avec le ministère de la santé (dans la limite des hausses habituelles dûes au coût croissant des dépenses de santé).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *