Menu Fermer

1ère édition des trophées start-ups du recyclage


La Fédération Professionnelle représentative des Entreprises du Recyclage et le député Jean-François CESARINI organisent la 1ère édition des trophées start-ups du recyclage.

Dans quel but ?

  • Mettre à l’honneur les entrepreneurs et chercheurs dans le domaine du recyclage, maillon incontournable de l’économie circulaire
  • Envoyer un signal fort de mobilisation compte tenu des engagements du Gouvernement sur ce sujet
  • Encourager le développement des emplois verts mis en avant par le récent Plan d’Investissement pour les Compétences (PIC)
  • Confirmer le caractère innovant de l’industrie du recyclage qui, pour améliorer ses performances environnementales investit massivement dans les nouvelles technologies
  • Permettre aux start-ups de l’innovation de gagner en visibilité auprès de leur sphère économique

Jusqu’à mi-février 2019, les candidatures sont ouvertes dans trois catégories :

  1. l’innovation technologique, «particulièrement axée sur la robotisation»
  2. l’innovation numérique, «notamment des plateformes et logiciel»
  3. l’innovation académique, soit des projets de recherche et développement.

Vous pouvez candidater sur le site : https://www.tropheesinnovationrecyclage.fr/

Neuf finalistes seront pré-sélectionnés en mars par un comité d’une quinzaine d’experts scientifiques, économiques, numériques et universitaires. Les neuf finalistes seront sélectionnés selon quatre critères : le potentiel de croissance économique, la clarté de la présentation, le potentiel de l’innovation, ainsi que l’impact environnemental. Les prix seront décernés le 2 avril à 19h à l’assemblée Nationale par Audrey PULVAR, Présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme et co-présidente du jury.

1 Comment

  1. Avatar
    MEIGNOTTE

    De nombreux projets innovants laissent un goût amer aux collectivités qui ont investi dans le secteur du dechet.
    Si les études ont démontré l’intérêt d’un nouveau process, il s’avère parfois qu’au final les prototypes industriels s’effondrent faute de fiabilité, de mise en situation non réalisée et de maintenance compliquée.
    On le constate sur des process innovants autour de nous.
    Les collectivités, qui engagent des fonds importants au nom des citoyens, doivent être attentives à obtenir la preuve visuelle des innovations avant de s’engager ( rapport affirmation/démonstration).
    Les precurseurs paient généralement les pots cassés de l’innovation en matière de process traitement des déchets.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *