Menu Fermer

La situation forestière en Hauts-de-France

L’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) a publié le Mémento de l’inventaire forestier qui collecte les données sur l’état, l’évolution dans le temps et les potentialités de la forêt française métropolitaine.

Surfaces forestières

Dans l’édition 2018, on découvre notamment que la forêt couvre 31% du territoire français, ce qui représente l’occupation du sol la plus importante après l’agriculture. Si le taux de croissance de la superficie forestière se chiffre à 0,7% par an depuis 1985, la progression est moindre dans les régions traditionnellement forestières.

Le taux moyen de boisement en France métropolitaine s’élève à 31% mais cela masque de fortes différences départementales, notamment dans le Nord et le Pas-de-Calais où le taux est inférieur à 10%. Ce déséquilibre est compensé par cinq départements dont le taux dépasse 60%.

En outre, on apprend que les trois quarts de la forêt française métropolitaine appartiennent à des propriétaires privés et donc que la forêt publique représente le quart restant. En Hauts-de-France, la part de la forêt privée correspond à la moyenne nationale (50-75%).

Écosystèmes forestiers

Le Mémento révèle, en matière de santé des forêts, qu’environ 2% des arbres en France métropolitaine présentent une détérioration notable de leur houppier (comprenant les branches, rameaux, feuillages). Le Sud de la France est plus touché que le Nord, où moins de 1% des arbres est détérioré.

On trouve également des informations sur la composition et la diversité des peuplements, ainsi que des cartogrammes de plantes réalisés à partir de relevés floristiques.

Ressources forestières

Une troisième et ultime partie indique que le volume de bois sur pied de la forêt française métropolitaine est de 2,7 milliards de m3, que la production biologique annuelle se chiffre à 91,5 millions de m3 en moyenne sur la période 2008-2016 (entre 6,5 et 7m3/ha/an en Hauts-de-France), et que le prélèvement de bois s’élève pour la France métropolitaine à 46,4 m3 sur la même période, représentant en moyenne 3,0 m3/ha/an. 

Les dernières pages du Mémento sont consacrées à des tableaux rassemblant des données régionales, dont voici le détail pour les Hauts-de-France :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *