Menu Fermer

LA MÉTHANISATION

Qu’est-ce que c’est ?

La méthanisation est une énergie renouvelable.

C’est une technologie basée sur la dégradation de la matière organique par des micro-organismes, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène.

Cette dégradation produit du biogaz, principalement du méthane, qui peut servir de combustible pour la production d’électricité et de chaleur, de carburant, ou injecté dans le réseau de gaz.
La méthanisation est également une source de récupération de matière organique appelé digestat, destiné à l’épandage.

Quels sont les matières ou déchets concernés ?

Les matières organiques ou déchets susceptibles d’être décomposées pour la production de biogaz proviennent du milieu :

  • agricole : déjections animales, résidus de récolte, eaux de salle de traite…
  • agro-industrielle : abattoirs, caves vinicoles, laiteries, fromageries, ou autres industries
  • agro-alimentaires, chimiques et pharmaceutiques…
  • municipale : tontes de gazon, fraction fermentescible des ordures ménagères, boues et graisses de station d’épuration, …

Les avantages de la méthanisation :

  • diminution de la quantité de déchets organiques à traiter par d’autres filières,
  • diminution des émissions de gaz à effet de serre par substitution à l’usage d’énergies fossiles ou d’engrais chimiques,
  • traitement possible des déchets organiques graisseux ou très humides, non compostables,



La méthanisation comment ça marche ?

Avant d’être transformé en énergie, le biogaz est produit au sein d’une unité de méthanisation, organisée en quatre parties :


Les impacts.

  • Pas de nuisances olfactives dU fait de la présence de digesteurs hermétiques et de bâtiments clos équipés d’un système de traitement de l’air.
  • Agents pathogènes détruits lors de la méthanisation
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre puisque le méthane est capté par le procédé.
  • Le biogaz est une énergie renouvelable qui peut être utilisé en remplacement des ressources fossiles ou tout au moins en complément
  • Le procédé de méthanisation en lui-même est silencieux. L’impact sonore est lié au transport des déchets et au fonctionnement des moteurs de cogénération.
  • L’impact visuel peut-être minimisé par la possibilité d’enfouissement partiel des cuves de stockage ou des digesteurs


Et dans la circonscription ?

Trois unités de méthanisation en service à Hazebrouck, Morbecque et Renescure.
Deux projets en cours à Estaires et Méteren-Bailleul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *