Menu Fermer

Augmentation du pouvoir d’achat en 2019 pour les Français

Une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) indique que le pouvoir d’achat des Français connait sa plus forte hausse depuis 2007.
Cette hausse apporte en moyenne, pour 2019, 850€ de pouvoir d’achat, dont 440€ sont liées aux mesures du Gouvernement et font suite également aux annonces présentées le 10 décembre dernier par le Président de la République.

Le Gouvernement agit en faveur du pouvoir d’achat des Français.

Depuis le début du quinquennat notamment avec :

  • la suppression progressive de la taxe d’habitation (1/3 en 2018, 1/3 en 2019, suppression totale pour 80% de la population en 2020, et pour tous les Français en 2022),
  • la suppression des cotisations salariales chômage et maladie (en deux temps : première baisse en janvier 2018, suppression totale en octobre 2018),
  • la création du chèque énergie : 150€ en moyenne pour 4 millions de ménages modestes en 2018, 200€ en moyenne en 2019 + extension à 2,2 millions de ménages supplémentaires.

La mobilisation des gilets jaunes a conduit le Gouvernement à mettre en place des mesures de pouvoir d’achat supplémentaires.

Constituant le plan « d’urgence économique et sociale » du Président Macron, ces mesures sont notamment :

  • la revalorisation massive de la prime d’activité
  • l’exonération de charges et d’impôts en faveur des heures supplémentaires.
  • la prime exceptionnelle défiscalisée jusqu’à 1000€.
  • l’annulation de la hausse de CSG pour les pensions jusqu’à 2000€.
  • l’annulation des hausses de fiscalité écologique.

Une hausse à long terme.

Un rapport de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économiques), paru début avril de cette année, confirme l’impact positif de ces réformes sur le niveau de vie des Français.
D’après ce rapport, ces réformes doivent conduire à une augmentation du PIB/habitant de 3,2 points d’ici 10 ans. Les mesures d’allègement fiscal, de la baisse des cotisations sociales salariales et celle de la transformation de l’ISF en IFI, rehausseraient le PIB / habitant de près de 1,5 point.
Cet impact est positif pour l’ensemble des citoyens, mais particulièrement pour les ménages à revenus moyens et « populaires ».
Le rapport montre que la transformation du marché du travail commence déjà à porter ses fruits avec un taux chômage qui passe sous les 9% (soit la première fois depuis 10 ans). Cependant ce taux d’emploi reste plus faible que chez nos voisins, c’est pour cette raison que le Gouvernement engage une réforme de la formation professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *