Menu Fermer

Candidature du SIECF aux Contrats de Transition Ecologique

Monsieur Eloïs Divol, chargé de projet dans le cadre de la mission sur des Contrats de Transition Ecologique au sein du Ministère de la Transition écologique et solidaire, a été reçu ce lundi 06 mai 2019 au Syndicat Intercommunal d’Electricité des Communes de Flandres (SIECF) par son président Monsieur Michel Decool. En effet le territoire a décidé de candidater au titre des Contrats de Transition Ecologique, qui sont passés avec l’Etat afin de fixer des objectifs et engagements à l’échelle du territoire en matière de transition énergétique. Aucune thématique de travail n’est imposée aux territoires en matière d’actions, ce sont les territoires qui proposent leurs projets conformément aux objectifs généraux des Contrats de Transition Ecologique (CTE). Le sens de cette collaboration est innovant car il permet aux territoires de mener des actions opérationnelles calibrées sur mesure. Les CTE doivent permettre d’accompagner la reconversion des territoires autrefois industriels, de créer des emplois à l’échelle locale et d’impliquer les collectivités et les entreprises du territoire dans la dynamique de la transition énergétique.

Les CTE ont en effet pour objectif d’intégrer une dimension économique et sociale au projet transition énergétique. Cette démarche répond à tous les axes du Développement Durable. Les signataires des contrats ne sont pas forcément les porteurs de projets, ce qui laisse l’opportunité de mettre en place des partenariats divers et d’envisager des portages publics, privés ou publics/privés. Les CTE imposent néanmoins des exigences. Les actions doivent être programmées sur 3 ans, le plan de financement doit être clair, et l’action doit fixer des objectifs en matière d’emploi et de production énergétique. Ainsi une charte d’engagement est signée parallèlement au contrat. Déjà porteur de nombreuses actions de transition énergétique à l’échelle du territoire, lauréat du grand prix des Contrats d’Economie d’Energie à l’échelle nationale dans la catégorie éclairage public, cela apparaissait logique que le SIECF candidate pour ce dispositif. Le SIECF souhaite que les projets à inscrire dans le CTE s’articule autour de cinq axes :

• le développement énergétique,

• le renforcement des mobilités propres,

• l’amélioration de la performance énergétique du patrimoine,

• l’innovation et la mobilisation du monde économique en matière de transition énergétique,

• la valorisation des ressources locale pour une économie circulaire.

Avec l’aide de l’ensemble des partenaires économiques et institutionnels du territoire, et de l’appui des parlementaires, c’est sans nul doute que nous porterons les engagements nationaux à l’échelle des Flandres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *