Menu Fermer

Retour au 80km/h?

La question du retour au 80 km/h continue de déchainer les passions. Dans son interview du jeudi 16 mai sur France Info, Le Premier Ministre est revenu sur le sujet des 80 km/h.

Il a affirmé que si les présidents des conseils départementaux souhaitaient eux-aussi prendre leurs responsabilités, il n’y voyait pas «d’inconvénients». L’État l’a d’ailleurs pris pour lui-même en fixant la limite à 80km/h.

Dans le cadre de l’examen de la loi d’orientation des mobilités, le texte adopté par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale permet aux présidents de conseils départementaux de fixer une limite supérieure sur les routes relevant de leur compétence.

Cette décision appartiendra donc aux présidents des conseils départementaux dès la promulgation de la loi, encore en cours d’examen dans l’hémicycle. Cependant, il est à espérer qu’ils auront à l’esprit les chiffres de la sécurité routière avant de prendre une décision démagogique.

Rappel : Bilan 2018 en matière de sécurité routière

« Les résultats [en matière de sécurité routière en 2018] sont historiques : il n’y a jamais eu aussi peu de morts sur les routes françaises » (en France métropolitaine et outre-mer).


(Premier Ministre, déclaration, 28/01/2019)
  • 3248 morts sur les routes de France métropolitaine et 200 vies épargnées en 2018 par rapport à 2017 ; par rapport à la moyenne des 5 dernières années, 116 vies épargnées sur le réseau concerné par la limitation à 80 km/h au cours du second semestre 2018
  • 3587 blessés et 6854 blessés graves (hospitalisés plus de 24 heures) de moins qu’en 2017.

Pour autant, «il faut continuer le travail collectivement car ces chiffres restent fragiles» :


  • Il y a eu autant de morts en décembre 2018 qu’en décembre 2017 suite à la dégradation ou à la destruction de plus de la moitié des radars, entraînant une ré-augmentation de la vitesse moyenne et donc une nouvelle hausse du nombre d’accidents ;
  • Pour rappel, les radars sont des outils de sécurité routière, et, dès cette année, 26 M€ issus des recettes serviront à la modernisation des services d’accidentés de la route : l’appel à projet sera lancé début février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *