Menu Fermer

Plan canicule

La semaine du 24 juin sera caniculaire. Météo France confirme un niveau orange à partir d’aujourd’hui.
L’intensité de cet épisode serait proche des niveaux rencontrés en 2003, mais il ne devrait durer que 6 à 7 jours, concentré sur les régions Centre-Val de Loire, Île-de-France, Nord et Nord-est, avant de s’étendre, notamment à l’ouest, en milieu de semaine.

Mobilisation des pouvoirs publics

De nombreux outils sont mis à disposition sur le site Internet du ministère des Solidarités et de la Santé ou de Santé publique France : affiches, dépliants, kit de communication pour les réseaux sociaux.

Le ministère a mis en alerte les ARS (agences régionales de santé), avec notamment une attention particulière sur l’offre de soin.

La ministre Agnès Buzyn a décidé d’activer le dispositif de mobilisation des médias TV et radio afin que soient diffusés, dès aujourd’hui, des messages rappelant les conseils de prévention.

– La plateforme téléphonique d’information du public « Canicule Info Service » est ouverte depuis ce matin.
– Le numéro vert du service : 0800 06 66 66

Agnès Buzyn a réuni, mardi 18 juin, tous les acteurs concernés par la période estivale : services de santé, météo France, associations d’aides aux plus démunis, services de secours, urgences, SAMU.

L’objectif étant de s’assurer de la capacité de chacun à gérer les conséquences sanitaires des éventuelles vagues de chaleur que nous pourrions être amenés à connaître cet été.

Des «outils » sont à la disposition des établissements de santé :

 –  souplesse dans le décompte du temps de travail des urgentistes ;

 –  recours possible à un « pôle régional de volontaires urgentistes, ou recours possible aux équipes communes de territoire, en particulier dans le cadre des Groupements Hospitaliers de Territoire.

– La médecine de ville doit organiser sa couverture estivale, en communiquant la planification   d’ouverture des cabinets de ville à l’ARS et au SAMU.

Les Urgences et période d’été
Afin de permettre aux services d’urgence de répondre à l’afflux éventuel de patients, le gouvernement s’est engagé à assurer un soutien financier exceptionnel aux établissements connaissant des tensions particulières.

Ce soutien de 15 millions d’euros sera délégué immédiatement en fonction des besoins remontés par les ARS pour permettre aux établissements de renforcer leurs effectifs pour la période estivale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *