Menu Fermer

Question écrite au Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères sur l’appropriation des objectifs de développement durable

Mme Jennifer De Temmerman attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les leviers d’actions mis en place pour l’accomplissement de l’Agenda 2030 et ses 17 Objectifs de développement durable. A l’échelle internationale, le Forum politique de haut niveau (FPHN) occupe la place centrale du suivi de la mise en œuvre des ODD en offrant chaque année une plateforme de discussion à l’ensemble des acteurs, institutionnels ou non, du développement durable. A l’occasion du Forum politique de haut niveau des Nations Unies (ONU) qui s’est tenu du 9 au 18 juillet 2019 à New York, la France a pu présenter son point d’étape pour l’année 2019 sur l’état de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) comme l’ensemble des États qui se sont engagés à le faire. Ces objectifs, qui couvrent l’intégralité des enjeux du développement durable (climat, biodiversité, énergie) mais aussi des enjeux sociaux (lutte contre la pauvreté, égalité, éducation), sont à atteindre à l’horizon 2030, conformément à l’Agenda 2030 adopté en 2015 par les 193 États membres de l’ONU. La mise en œuvre des 17 ODD en France se fait en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour la dimension internationale. L’aide publique au développement est en effet l’une des réponses pour lutter contre l’extrême pauvreté, réduire les inégalités, protéger le climat et les écosystèmes. La France concentre son effort de solidarité, en subventions et dons, dans un nombre limité de pays prioritaires appartenant à la catégorie des PMA, en particulier en Afrique subsaharienne. L’aide publique au développement mondiale atteint un pic historique, avec 129 milliards d’euros, soit une progression de 8,4 % sur un an dont 8 600 000 000 d’euros d’aide publique au développement française. En effet, la communauté internationale a souhaité associer aux nouveaux objectifs les moyens financiers et non financiers qui permettront leur mise en œuvre. C’est pourquoi, le dix-septième ODD constitue le principal levier de transformation. Il contribue à l’articulation entre les ODD, promeut la cohérence des acteurs et de leurs projets, propose un référentiel commun sur le développement durable et liste les domaines et moyens qui peuvent contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda. Cependant, une amélioration de la mobilisation des ressources semble encore réalisable. Les actions du comité de pilotage de haut niveau dédié aux ODD, présidé par la secrétaire d’État Mme Brune Poirson et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, ont un effet considérable pour la concrétisation des ODD. Afin de donner du sens à cet ODD17 et à l’ensemble des ODD à l’échelle internationale, elle souhaiterait savoir quelles seront les mécanismes internationaux, européens et nationaux mis en œuvre afin d’aboutir à l’appropriation par l’ensemble des gouvernements des objectifs de développement durable de façon efficace, concrète et durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *