Menu Fermer

Un choix à faire

Dans le train qui m’emmène vers Bordeaux et le campus des territoires LREM, je prends le temps. Le temps d’être fidèle à mes convictions écologistes en prenant un train et 6 heures de voyage (plutôt que 2 par avion au départ de Lesquin). Le temps de faire le point. Le temps est ce que nous avons de plus précieux, autant l’utiliser à bon escient.

Il y a un peu plus d’un an maintenant, je publiais sur mon site internet une tribune intitulée : Pourquoi je reste.

Suite à la démission de Nicolas Hulot, j’étais restée sous le choc de cet abandon. Derrière se précipitaient mes doutes et mes inquiétudes, mes incertitudes et nos renoncements.

Cependant, les petites victoires, les petits pas et les grands espoirs étaient encore les plus forts.

J’ai cru en un renouveau possible, un grand pas pour la démocratie avec une potentielle présidente de l’assemblée nationale.

J’ai cru que François de Rugy prendrait avantageusement la relève, et je voulais faire partie des soutiens.

J’ai cru que Stanislas Guérini nous rendrait un nouveau souffle.

Qu’en reste-t-il ?

Alors que les attentes environnementales sont si fortes parmi nos citoyens et que nos jeunes nous rappellent à nos devoirs, saurons-nous y répondre ?

Alors que les annonces successives de soutiens ou d’investitures déchirent notre unité au sacrifice de calculs politiques difficilement compréhensibles, que reste-t-il de l’espoir En Marche ?

Alors que des courriers, des prises de position, des démissions, à travers la France, ont alerté sur les déviances, quelles réponses ont été apportées ?

Aujourd’hui, il me reste mes combats : l’Agenda 2030, qui fêtera son quatrième anniversaire le 25 décembre prochain, et les annonces attendues du président à l’ONU ; la proposition de loi pour la création d’une délégation aux droits des enfants dans les deux chambres parlementaires, que j’ai initiée et que je porte avec plusieurs collègues ; l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, où le président s’exprimera la première semaine d’octobre.

Après cela il y aura un choix à faire.

Et toujours cette question : chers citoyens de la 15ème circonscription, comment être à votre hauteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *