Une soixantaine de parlementaires, dont Jennifer De Temmerman, ont contribué à la création de la plateforme « Le jour d’après ». Ci dessous, le communiqué de presse de Matthieu Orphelin.

Plateforme #LeJourdApres: la consultation prend de l’ampleur

La plateforme de consultation en ligne “Le Jour d’Après” a été lancée samedi 4 avril à l’initiative de 60 parlementaires de différents bords politiques (lejourdapres.parlement-ouvert.fr).   Lundi soir, on recensait déjà 2 300 propositions déposées sur le site. Elles ont fait l’objet de plus de 17 000 votes de soutien. 5 500 comptes individuels ont été créés sur la plateforme. Deux premiers ateliers à distance, au format webinaire, sont programmés cette semaine (diffusion en direct sur Youtube et Facebook: les informations de connexion seront disponibles sur la plateforme): mercredi 8 avril à 17h30 avec Sébastien Soriano, président de l’ARCEP, et Mathilde Bras, directrice opérationnelle de la Fondation internet nouvelle génération: “Le Jour d’après sera numérique ou ne sera pas” (accessible via ce lien). La question du tracking sera abordée.vendredi 10 avril à 16h30 avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT: “Quelles premières leçons tirer de la crise?” (accessible via ce lien)

Si nous avions la conviction que cette initiative pouvait être utile, nous ne nous attendions pas à une réponse aussi forte de la part des citoyennes et des citoyens. Le site a comptabilisé un très grand nombre de connexions dès l’ouverture samedi – à tel point que des ajustements techniques majeurs ont dû être effectués en urgence pour que le site reste accessible. Et les propositions ont continué à affluer dimanche et lundi.

Cette adhésion montre selon nous l’ampleur de l’attente des citoyens sur ce sujet: nous avons besoin de débattre collectivement du modèle de société vers lequel nous souhaitons aller demain, lorsque nous aurons réussi à dépasser la crise sanitaire et que l’heure de la reconstruction aura sonné.

Pour l’instant, les thèmes « “A consommer avec modération” : vers une société de la sobriété ? » et « ”Le plus important, c’est la santé !” : quel système de santé demain ? » sont ceux qui concentrent le plus de propositions et de soutiens. De toutes premières convergences se dégagent déjà sur certains sujets qui ressortent fortement, parmi lesquelles : le soutien massif au développement des circuits courts agricoles et alimentaires, l’indépendance sanitaire par la relocalisation de la production du matériel et des produits stratégiques (médicaments, masques…), la production d’appareils électroniques et électroménagers plus solides et réparables, le développement du télétravail partiel pour tous les emplois qui le permettent, la revalorisation salariale pour le personnel médical…

Des acteurs de la société civile nous ont contactés pour souligner l’intérêt de la démarche, certains d’entre eux soumettront au débat leurs propositions sur la plateforme dans les jours à venir.

Un rendu neutre et synthétique sera publié avant le 15 mai. Nous débuterons ensuite une seconde phase du travail : avec les 60 députés cosignataires de l’appel, nous allons sélectionner 20 à 30 propositions parmi celles qui nous sembleront à la fois les plus ambitieuses, les plus pertinentes et/ou les plus soutenues par les citoyens, afin de les porter collectivement et politiquement.

Marine Brian

Written by

Marine Brian

Diplômée de l’Institut Supérieur de Communication et de Publicité de Paris et après des expériences professionnelles au Quai d’Orsay puis au Sénat, Marine a rejoint l’équipe de la députée en septembre 2019.
Elle est en charge de la communication et des relations publiques à l’Assemblée Nationale.