Lundi 19 octobre, Jennifer De Temmerman s’est rendue sur le terrain à la rencontre de Jean-Luc Traisnel, producteur à Vieux-Berquin, pour échanger sur la production de betteraves sucrières bio.

Des parcelles plus petites qui évitent la propagation parasitaire; des bandes enherbées et des haies qui favorisent les auxiliaires (coccinelles, perce-oreilles…).

Une production saine qui ne gage l’avenir ni de nos sols ni de nos cours d’eau et préserve notre biodiversité.

Pour Jennifer De Temmerman « au delà du vote récent à l’Assemblée nationale, il faut trouver des solutions pour éviter le retour en arrière. Cette loi crée un droit et non une obligation. J’invite les agriculteurs des Hauts-de-France à ne pas céder à l’usage des néonicotinoïdes ».

Marine Brian

Written by

Marine Brian

Diplômée de l’Institut Supérieur de Communication et de Publicité de Paris et après des expériences professionnelles au Quai d’Orsay puis au Sénat, Marine a rejoint l’équipe de la députée en septembre 2019.
Elle est en charge de la communication et des relations publiques à l’Assemblée Nationale.