Le 1er juillet 2021, plusieurs associations de défense des victimes du régime chinois se réunissent jeudi à 10h30 à proximité du Quai d’Orsay, pour que le gouvernement français reconnaisse officiellement la répression des Ouïghours.

Jennifer De Temmerman n’a pas pu être présente physiquement mais à tenu a prendre la parole. Son texte a été lu durant la manifestation par un représentant d’une association.

Déclaration de la députée :

« Rafler toutes les personnes devant être raflées », « toutes les éliminer…les détruire en profondeur », « briser leur lignée, briser leurs racines, briser leurs liens et briser leurs origines » :

Ces consignes édictées par le gouvernement chinois à l’égard du peuple ouïghour sont des preuves accablantes de graves violations du droit humain. En tant que représentante de la France au Conseil de l’Europe, vigie des droits humains pour notre continent, je ne peux cautionner qu’au-delà de nos frontières nos yeux se ferment. Et c’est pour cela que j’interpelle le Ministre des affaires étrangères Monsieur Jean-Yves le Drian en ce jour de commémoration des victimes de la torture pour qu’il prenne ses responsabilités et participe à l’effort international déjà à l’œuvre pour arrêter ce crime contre l’Humanité.

La France est le pays des droits de l’Homme. Mais cette déclaration n’est pas un chiffon pour nettoyer le sang versé sur l’autel des échanges commerciaux, de l’argent et des ­intérêts financiers. Elle est une responsabilité, un devoir : celui de toujours s’insurger contre l’oppression des minorités partout où elle se trouve.

Marine Brian

Written by

Marine Brian

Diplômée de l’Institut Supérieur de Communication et de Publicité de Paris et après des expériences professionnelles au Quai d’Orsay puis au Sénat, Marine a rejoint l’équipe de la députée en septembre 2019.
Elle est en charge de la communication et des relations publiques à l’Assemblée Nationale.