Archives de catégorie : Actualités internationales

LE SALARIE MOYEN FRANÇAIS RECUPERE 2 JOURS DE POUVOIR D’ACHAT EN 2018

Cette année, et selon l’institut l’Institut économique Molinari, le salarié moyen français travaille jusqu’au 27 juillet pour financer les dépenses publiques. C’est 2 jours de moins que l’an passé mais c’est aussi 45 jours de plus que la moyenne de l’UE, bien que l’écart se réduise entre la France et les deux autres pays qui la talonnent : l’Autriche (9 jours) et la Belgique (10 jours).

Ces chiffres sont calculés grâce à une étude de l’audit financier EY (Ernst & Young) sur la pression fiscale et sociale réelle du salarié moyen de l’Union européenne (UE). Ce classement présente la pression fiscale et sociale réellement supportée par les salariés moyens, pour l’année en cours avec une méthodologie uniforme dans toute l’UE, permettant d’appréhender l’impact réel des impôts et charges et de leurs évolutions.

La libération fiscale et sociale intervient donc le 27 juillet en France, deux jours plus tôt que l’an passé. Cette évolution correspond à la baisse de la pression fiscale et sociale, de 57,41 % à 56,73 % liée à la mise en œuvre d’une partie des baisses de charges promises lors de la campagne présidentielle. En effet, depuis le changement de gouvernement, la réforme des charges salariales a commencé à entrer en œuvre.

Elle permet au salarié moyen de récupérer +244 € de pouvoir d’achat en 2018.

Le rôle des entreprises dans le conflit israélo-palestinien

En dix ans, trois guerres ont eu lieu entre le Hamas et Israël, soit des milliers de morts, de destructions matérielles et de traumatismes physiques et psychologiques. La frontière entre la Bande de Gaza et Israël est fortement contrôlée par Israël et des violences y éclatent régulièrement. Défense d’après Israël, attaque d’après le Hamas, les tensions s’accroissent. Face à ces violences, la France a soutenu la mise en place d’une Commission d’enquête par l’ONU et son Conseil des Droits de l’Homme.

Dans une résolution du Conseil des Droits de l’Homme datant de 2016, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme a été mandaté afin de dresser une liste des entreprises impliquées dans des activités liées, directement ou indirectement, à l’expansion territoriale d’Israël dans la Bande de Gaza. Cette liste devrait être publique d’ici la fin de l’été 2018. Les noms de certaines entreprises ont déjà été dévoilés. Dix-sept Etats de l’Union Européenne ont publié un avis aux entreprises sur cette question en faisant référence aux violations potentielles des Droits de l’Homme.

En France, la loi de mars 2017 « relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre » oblige certaines entreprises à prévenir ces violations des Droits de l’Homme en publiant des plans de vigilance.

Mais quelles sont ces activités ? Il s’agit là d’activités commerciales classiques, mais destinées à soutenir Israël dans son expansion territoriale. Par exemple, la construction d’un réseau de tramways dans la partie Est de Jérusalem implique trois sociétés françaises. Pour certains, ce train n’est qu’un moyen de transport pratique, pour d’autres, c’est un outil supplémentaire permettant à l’Etat hébreu d’affirmer l’occupation de Jérusalem Est que les Palestiniens revendiquent comme capitale de leur Etat. On parle alors de « colonies de peuplement », créées pour assurer des positions géographiques clefs et organiser le retour des juifs dans un grand Israël de racine biblique. Ces zones habitées par les Israéliens dans des territoires palestiniens seront certainement annexées à long-terme.

Les entreprises françaises doivent prendre leurs responsabilités.

55 ans après, un nouveau Traité de l’Élysée

A l’occasion du 55ème anniversaire du traité de coopération franco-allemande, l’Assemblée nationale et le Bundestag proclament leur volonté de donner une impulsion nouvelle à l’intégration européenne et manifestent leur engagement pour un approfondissement du traité d’amitié.

Ce partenariat a pour objectif d’intégrer totalement les marchés allemand et français en appliquant les mêmes règles aux entreprises. Il consiste à rapprocher les législations françaises et allemandes sur les trois grandes étapes de la vie de l’entreprise : sa naissance, avec le droit des sociétés, sa vie, avec l’impôt sur les sociétés et sa mort avec le droit des faillites. Cette ambition d’unification du droit des affaires s’incarne aujourd’hui dans le projet du « Code européen de droit des affaires » qui faciliterait les échanges et les investissements.

Fidèle à son rôle historique de moteur de l’Union européenne, l’amitié franco-allemande affirme sa volonté de faire de ce partenariat un laboratoire de convergence de l’intégration européenne. L’enjeu est de développer des approches juridiques et des politiques convergentes dans des domaines réservés à la souveraineté nationale ou dans lesquels l’intégration au niveau européen ne progresse pas. Idéalement, cela aura un effet d’entraînement positif dans les autres États membres et créera une dynamique d’intégration européenne dans d’autres secteurs.

Le traité devrait mentionner plusieurs domaines essentiels dans lesquels les deux pays décideront de coopérer de plus en plus étroitement tels que le rapprochement des systèmes réglementaires et juridiques nationaux, la création d’un espace économique franco-allemand ainsi que d’un espace juridique franco-allemand avec une convergence des ordres juridiques nationaux.

Ce nouveau traité replace le noyau franco-allemand au cœur de l’Europe.

5 mois à crédit

Aujourd’hui, mercredi 1er août, l’humanité a épuisé les ressources de la planète pour 2018.

Le « jour du dépassement » signifie que nous avons utilisé plus d’arbres, d’eau et de sols fertiles que la Terre est en mesure de nous fournir en un an et émis plus de carbone que les océans et les forêts peuvent absorber.

Cette date est la plus précoce jamais enregistrée depuis le lancement du « jour du dépassement » au début des années 1970, où la date retenue était celle du 29 décembre. Jusqu’en 1970, la Terre pouvait fournir plus de ressources et de services tirés de la nature chaque année que ce que l’humanité lui demandait. A partir de cette échéance, l’humanité est entrée chaque année en déficit écologique, creusant sa dette tous les ans vis-à-vis de la nature. Alors qu’il y a 48 ans nous vivions « à crédit » pendant 2 jours, aujourd’hui nous vivons « à crédit » pendant 152 jours.

Ce phénomène est directement imputable à notre mode de vie, toujours plus gourmand en ressources et en énergies fossiles. Nos voitures proviennent des minerais que l’on extrait des profondeurs de la Terre, le papier provient des arbres, les matières plastiques proviennent du pétrole, nos maisons, nos routes et nos villes sont fabriquées grâce aux roches et au sable. Pour fabriquer tous ces biens il faut de l’énergie qui provient aussi de la nature : nous l’extrayons du sol sous forme de pétrole, de gaz ou de charbon principalement.

Comme nous sommes de plus en plus nombreux et que le modèle économique veut que chacun consomme de plus en plus, la planète a de plus en plus de mal à absorber les conséquences de l’activité humaine. A l’heure où 1/3 de la production globale de denrée alimentaires est jeté chaque année, où l’activité humaine produit plus de 10 milliards de kilos de déchets par jour et où plus de 90 millions de voitures sont produites et vendues dans le monde par an, la tendance ne cesse de s’accélérer. 

Puisque nous n’arrêtons pas de boire, de manger, de nous chauffer ou de nous déplacer aujourd’hui, il faudra surexploiter les écosystèmes pendant les 5 prochains mois, mettant à mal la capacité de la Terre à se régénérer. Il nous faudrait aujourd’hui l’équivalent de 1.7 Terre pour répondre aux besoins de la population mondiale.

Le site du « jour du dépassement » (https://www.overshootday.org/ ) présente quelques solutions que nous connaissons déjà tous et qu’il ne reste plus qu’à mettre en œuvre : revoir la façon dont sont pensées les villes, développer et privilégier les énergies vertes, lutter contre le gaspillage alimentaire et la surconsommation de viande, limiter l’expansion démographique…

Le site https://www.footprintcalculator.org/ vous permet de calculer quel est votre jour personnel du dépassement.

Directives européennes relatives aux déchets

Ont été publiées au journal officiel de l’Union européenne le 14 juin dernier quatre directives qui permettront d’établir un cadre réglementaire ambitieux pour l’économie circulaire et la gestion des déchets.

Les Etats membres ont donc jusqu’au 5 juillet 2020 pour transposer les directives suivantes :

  • Directive relative aux déchets ;
  • Directive concernant la mise en décharge des déchets ;
  • Directive relative aux véhicules hors d’usage, aux piles et aux DEEE ;
  • Directive relative aux déchets d’emballages.

Il incombera par exemple aux Etats de mettre en place des mesures d’incitation pour recueillir les produits alimentaires invendus à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement alimentaire et les redistribuer dans des conditions sûres. Il conviendra également de mieux sensibiliser les consommateurs à la signification de la date limite de consommation et de la date de durabilité minimale.

Continuer la lecture de Directives européennes relatives aux déchets

En route pour un « Erasmus Universel »

En mai dernier, le Mouvement antiraciste européen EGAM a lancé un appel dans la presse française et européenne visant à généraliser la circulation des jeunes en Europe en vue d’approfondir la démocratie. Leur projet, intitulé « Erasmus Universel », vise à mettre la jeunesse au cœur de la refondation démocratique de l’Europe. Continuer la lecture de En route pour un « Erasmus Universel »

Le forum politique de haut-niveau sur le développement durable

La conférence des Nations-Unies sur le développement durable s’est tenue à Rio de Janeiro, au Brésil, en juin 2012. A cette occasion, les états membres ont adopté une résolution intitulée « Future We Want » (le futur que nous voulons). Continuer la lecture de Le forum politique de haut-niveau sur le développement durable

Persécution des personnes LGBTI en République tchétchène (Fédération de Russie)

Voir la vidéo de mon intervention à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe pour dénoncer le traitement des personnes LGBT en Tchétchénie et la montée des extrémismes en Europe. Continuer la lecture de Persécution des personnes LGBTI en République tchétchène (Fédération de Russie)